Du PARK(ing) Day à l'urbanisme tactique – Et si l’éphémère devenait permanent ?

Le PARK(ing) Day s’inscrit dans l’approche du «placemaking» et de l'urbanisme tactique, une démarche qui prône l’appropriation des espaces publics par et pour la communauté. 
 

De façon plus pérenne, mais toujours dans cette optique d’accessibilité pour tous, des placettes publiques sont aménagées en bordure de certaines rues, sur des espaces habituellement réservés au stationnement. De manière permanente, des trottoirs sont élargis sur les espaces de stationnement afin d’offrir des aires de repos aux passants. De plus, pour la saison estivale, les placottoirs, terme de plus en plus utilisé à Montréal pour remplacer le terme anglais « Parklet », gagnent en popularité. Ces initiatives créatrices, abordables, et rapides à exécuter stimulent l’environnement urbain et favorisent un meilleur partage de la rue.

Pour consulter le mémoire concernant le guide du parklet / placottoir à Montréal.